Bravezza, rigali, bon cunsigli , scelta, generosità : Gentillesse, cadeaux, bon conseil, choix, générosité :

 

« Si a to mula ùn mansa, lasciala biota di panza. »  (v. cavaddu)

Si ta mule n’est pas docile, laisse là jeûner.

« Diu ti libari di a collara di i mansi. »  (v. collara)

Dieu te protège de la colère des gens tranquilles.

«  Craignez la colère de la colombe. » (Français)

«  Quand les brebis enragent, elles sont pire que les loups. » (Français) 

«  Qui se met en colère lentement le restera longtemps. » (Magyar)

“Chì faci u bé racoddi u bè.”  (v. beni)

Qui fait du bien récolte du bien.

« La mano che raccoglie. » (Talianu)

«  El que sigue la caza, ése la mata. » (Spagnolu)

«  La charité n’est une vertu que dans la mesure où elle est un sacrifice. » (F.Van Den Bosch)

«  Qui bien fera, bien trouvera. » (Espagnol)

«  Tu recevras avec la même main que tu as donné. » (Persan)

«  Un bienfait n’est jamais perdu. » (Français)

«  Donner, c’est honneur ; demander, c’est douleur. » (Espagnol)

« Avec une cuvette on peut pêcher un bon poisson. » (Japonais) (En donnant sans arrière pensée, on peut recevoir bien plus)

« Le sourire que tu envoies revient vers toi. » (Hindou)

« Le bienfait revient à la porte de son auteur. » (Persan)

« U ùn mai tardi. »

« Il bene non fu mai tardi. » (Talianu)

« Il n’est jamais trop tard pour bien faire. » (Français)

« Di u tuttu u mondu ni stà . »

« Il bene è bene per tutti. » (Talianu)

« Il bene fa bene a tutti. » (Talianu)

Le bien profite à tout le monde.

« Mansu com’è u pani. »

Docile comme le pain.

« Mansu com’è a sciocca. »

Docile comme une chèvre.

« Dolci cum’è martini. » ( v. qualità)

Doux comme les « martini ».

«  Ser un pedazo  de pan. » (Spagnolu)

«  Más bueno que el pán. » (Spagnolu)

 «  Être bon comme le pain. » (Français)

«  Doux comme un agneau. » (Français)

«  Avoir un bon fond. » (Français)

«  Sage comme une image. » (Français)

«  Être tout miel. » (Français)

« Essa tuttu cori com’è u sambucu. »  (v. campagna)

Être tout cœur comme le sureau. De qqn. de très gentil, qui a un grand cœur.

« Essa di manica larga. »

Avoir la main large. (Être indulgent. Être généreux)

 « Mettesi in fruschjulu pe’ a ghjente. »

Se mettre en grand tra la la pour les gens.

«  Se mettre en quatre pour qqn. » (Français)

« Mette a casa in corpu. »

Mettre la maison dans le ventre. 

Riceva à calchissia à porta aparta, senza maneri.

Accueillir qqn. très généreusement.

«  à casa cacciata. » (v. spindiera)

Faire comme si la maison était à tous.

Riceva senza cuntà. Apra senza risparu a so porta à tutti. Ma dinò spenda à spulera.

Accueillir sans compter. Ouvrir généreusement sa maison à tout le monde. Mais aussi dépenser sans compter.

« Curà à picciolu. »

« Ne pas quitter d’un pouce. » (Français)

« Ùn ti mai troppu povaru ne troppu cuglionu. » (v. puvertà, suttumissioni, niscintria)

Ne te montre jamais trop pauvre ni trop couillon.

«  Tanto es lo de más como lo de de menos. » (Spagnolu)

 «  Trop bon, trop couillon. » (Français)

«  Un homme bon on le dit bête ; un homme doux on le dit stupide. » (Cambodgien)

«  Ne fait pas semblant d’être pauvre devant qui ne te fera pas riche. » (Danois)

«  L’homme n’est ni ange ni bête, et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête. » (Pascal)

«  La tolérance est la vertu du faible. » (Marquis de Sade)

«  L’homme qui pardonne à son ennemi en lui faisant du bien ressemble à l’encens qui embaume le feu qui le consume. » (Indien)

«  Notre chien est si bon que le renard a fait ses petits dans notre poulailler. » (Russe)

«  La sagesse est dans le juste milieu. » (Français)

«  à parera  è teniti . »

Demande conseil, puis décide comme tu l’entends.

« Una bona parola metti u . »

Une bonne parole fait du bien.

« Un mot aimable est comme un jour de printemps. » (Russe)

« Des paroles douces font sortir le serpent de son trou. » (Persan)

« Parler poliment n’écorche pas la langue. » (Auvergnat)

« Un attu di bocca, assai vale è pocu costa. »

Une bonne parole, a beaucoup de valeur et coûte peu.

« E belle parolle facenu a metà di u pagamentu. » 

« U parlà a mità di u pagamentu. » (v. debiti)

Bien parler équivaut à la moitié du paiement.

« Bonnes paroles valent plus qu’elles ne coûtent. » (Auvergnat)

« A prima volta benedetta benedetta ; a seconda maladetta maladetta. »

Je te pardonne la première fois, mais méfie toi la deuxième. (Rappel de respect)

« À cane vechju ùn li cuchjucù. »  (v. ghjacaru)

N’essaie pas de tromper un vieux chien.

«  A bon entendeur salut ! » (Français)

«  On n’habitue pas un vieux chien à la chaîne. » (Russe)

«  Bon chat n’a pas besoin de beau collier. » (Japonais)

« Bonne chasse avec vieux chien. » (Basque)

« Robba rigalata, pigliala com’ell’hè data. »

«  La roba regalata non va più ridata. » (Talianu).

«  Il n’y a que les imparfaits qui regardent plus au don qu’au donateur. » (Catherine de Sienne)

«  Qu’est-ce qu’un don sincère ? Celui pour lequel on n’attend rien en retour. » (Prasnottaramâlika)

«  Il n’est poule si chère que celle reçue en cadeau. » (Italien)

«  La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne. » (Corneille)

 «  L’oignon offert avec amour vaut un mouton. » (Arabe)

«  Il y a autant de générosité à recevoir qu’à donner. » (Julien Green)

« A robba rigalata prestu ghjittata. »

Les cadeaux sont vite jetés.

« A robba rigalata si resta a via. »

Les cadeaux sont abandonnés.

Si teni pocu à i rigali è à spissu si perdini o si lasciani stà da cantu senza occupassini.

On n’accorde pas beaucoup de valeur aux cadeaux et souvent on les perd ou on n’y accorde pas beaucoup de soins.

«  Roba oferta, mezza buttata via. » (Talianu)

 « L’amore ùn stà micca in lu valor’ di u rigalu. »  (v.amori)

La force de l’amour ne dépend pas de la valeur du cadeau.

«  La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne. » (Français)

«  Être lent à donner est tout comme de refuser. » (Portugais)

«  Un seul « voici » vaut mieux que dix « le ciel t’assiste ». » (Allemand)

« Rigalinu mortu. »  (v. ricchezza, debiti, soldi)

Celui qui offre des cadeaux est mort.

“ Regalo è morto e Donato sta male.” (Talianu)

“ Donato è morto e Cortesia (Ristoro) sta male.” (Talianu)

“ Regalà è mmorto e Ddonato sta ppe’ morì.” (Lazio)

“ Buteiga nu vol meisisia. » (Istria).

 «  Le roi qui donne des cadeaux est déjà mort. » (Lituanien)

«  Crédit est mort, les mauvais payeurs l’ont tué. » (Italien)

« À grand’omu si faci picculu rigalu. »  (v. omu)

À grand homme on offre un petit cadeau.

« Soldi chersi, soldi persi. »

Argent demandé, argent perdu.

« À chì impresta, ci resta. »  (v. soldi, debiti)

Quand tu prêtes tu y es de ta poche.

Esisti un beddu fernu à « pristà », incù una bedda paura di veda u so imprestu persu, micca resu o resu in cattivu statu.

 Il existe une certaine réticence à « prêter », avec une grande peur de voir son « prêt » perdu, non retourné ou rendu en piteux état.

«  Chi presta, male innesta. » (Talianu)

«  Chi presta perde la vesta. » (Talianu)

«  Chi presta, tempesta. » (Talianu)

«  A dineros pagados, brazos quebrados. » (Spagnolu)

 «  Chi impresta, perdi la resta, chi dona, perdi la corona. » (Istria)

«  Chi impresta, perde il collo e la testa. » (Talianu)

«  Cui ch’al impreste al piart la creste. » (Friuli)

 «  Prêter argent fait perdre la mémoire. » (Français)

«  Qui prête de l’argent sans garantie perd l’argent et l’ami. » (Français)

«  Prêter, c’est acheter une querelle. » (Indien)

«  Ne soyez ni un emprunteur, ni un prêteur ; car souvent on perd le prêt et l’ami, et l’emprunt... » (Shakespeare)

«  Qui prête son aiguille sans gage en perd l’usage. » (Limousin)

«  L’ânesse empruntée est vite blessée au dos. » (Arabe)

«  Argent emprunté s’en va en riant et revient en pleurant. » (Turc)

« À chì ùn faci quand’idd’hè capita, faci un straziu di a so vita. »  (v. prudenza)

Celui qui ne profite pas du bon moment sera malheureux toute sa vie.

«  El llanto sobre el difunto. » (Spagnolu)

 «  Il faut saisir l’occasion quand elle se présente. » (Français)

« Chì agneddu si faci, u lupu u si manghja. »  

Qui se fait agneau, le loup le mange.

« À chì si face topu a gjatta u si magna. » (v. pecura, dibulezza)

Qui se fait souris, le chat le mange.

«  Chi pecora si fa il lupo lo mangia. » (Talianu)

«  Haceos miel, y paparos han moscas. » (Spagnolu)

«  Qui se fait bête le loup le mange. » (Français)

«  Folle est la brebis qui au loup se confesse. » (Français)

«  Qui se fait miel, les mouches le dévorent. » (Espagnol)

«  Si vous faites la brebis, on vous tondra. » (Breton)

«  Qui se fait souris, le matou la mange. » (Allemand)

«  Le bel avantage d’être miel pour être dévoré par un ours. » (Armand Salacrou)

« Hè una pasta d’omu. »

C’est une pâte d’homme.

«  C’est une vraie pâte. » (Français)

«  Avoir le cœur sur la main. » (Français)

«  Avoir un cœur en or. » (Français)

« Esse di bone viscere. »

Être de bonnes entrailles. (Débonnaire)

«  Être du bois dont on fait de la flûte. »  (Français)

« T’ u cori in palma di manu. »

Il porte son cœur sur la main.

« Core nantu a manu è zuccaru in bocca. »

Cœur sur la main et sucre dans la bouche. (De la gentillesse)

«  Il a le cœur sur la main. » (Français)

« Mancu u so feli hè amaru.“

Même sa bile n’est pas amère.

«  Bon comme le pain. » (Français)

« Ubbidienti com’è un pappagallu. »  (v. animali)

Obéissant comme un perroquet.

 « Ùn si deve mette u martellu in manu à u maestru»  (v. travaddu)

On ne donne pas de conseils à u spécialiste.

« À long’andà, u passu diventa grevu. »

Les longs voyages fatiguent.

«  A lungà andar la paglia pesa. » (Talianu)

 « À capu, à tempu è à locu. »  (v. pacenzia, tempu chì passa)

Au bon endoit et au bon moment ; lorsque les meilleures conditions sont réunies.

“ Ogni cosa a suo tempo. » (Talianu)

«  Ogne cosa ha capo. » (Campania)

«  Fica e milone ole ti stagione. » (Puglia)

 «  Il faut faire chaque chose en son temps. » (Français)

« Ùn faci mali à una musca. »  (v. animali)

Il ne fait pas de mal à une mouche.

«  No hacer mal a un gato. » (Spagnolu)

«  Etre incapable de faire du mal à une mouche. » (Français)

«  com’è ghje dicu è micca com’è ghje faciu. »

Fait comme je te le dis et non comme je fais.

«  No entra en misa la campana, y a todos llama. » (Spagnolu)

«  Faites ce je dis et non ce que je fais. » (C. Delavigne)

«  Faites ce que je dis et ne faites pas ce que je fais. » (Français)

«  Vantez les terres élevées mais tenez-vous sur les terres basses. » (Suisse)

«  Admirez les héros mais ne les imitez pas. » (Français)

« Vena à u so parè. »

Abonder dans son sens.

« Piddà à a bona. »

Prendre par la douceur.

« Una spada di mele face più chè una spada d’acciaiu. » (v. forza)

Une épée de miel fait davantage qu’une épée d’acier.

«  Plus fait douceur que violence. » (La Fontaine)

«  Un acte de justice et de douceur a souvent plus de pouvoir sur le cœur des hommes que la violence et la barbarie. » (N. Machiavel)

« Dalla in briglia è in sella. »

 Laisser le libre choix.

« L’animu risulutu ascolta pochi cunsigli. »

Un homme décidé n’écoute pas les conseils.

« Conseil et sel se donnent à qui demande. » (Breton)

« A notte madre di consigli. » 

La nuit est la mère des conseils.

«  La notte è madre de’ consigli. » (Talianu)

«  Lu sonnu  di la notti cunsigghia l’omu. » (Sicilia)

«  La nuit porte conseil. » (Français)

«  La nuit est la mère des pensées. » (Anglais)

«  L’oreiller porte conseil. » (Auvergne)

« La nuit est la mère des pensées. » (Basque)

« A cosa fatta ùn vale cunsigli. «  (v. falsità)

La chose faite, le conseil ne sert plus à rien.

«  Dopo il fatto il consiglio non vale. » (Talianu)

 «  A chose faite, conseil pris. » (Français)

«  Après le dîner, la moutarde. » (Français)

«  Rien ne sert de pleurer sur le lait renversé. » (Anglais)

«  Quand l’enfant est baptisé, les parrains ne manquent pas. » (Anglais)

«  Quand la voiture est versée, chacun vient donner des conseils. » (Arménien)

«  meddu un colpu di mani chè un  cunsigliu. »  (v. aiutu)

Il vaut mieux un coup de main qu’un conseil.

«  Dar el consejo y el vencejo. » (Spagnolu)

« Conseil est bon, aide est meilleure. » (Auvergnat)

« Nienti ùn vali un bon cunsigliu. »

Rien ne vaut un bon conseil.

« Un conseil est comme un remède, qui est d’autant meilleur qu’il est amer. » (Serbo-Croate)

« Les bons conseils pénètrent jusqu’au cœur du sage ; ils ne font que traverser l’oreille des méchants. » (Chinois)

« Cunsigliu di topi, ruina di zani. » (v.topu)

Conseil de rat, ruine de sac (de farine).

« Molti cunsultori, pochi cunsultadori. »  (v. diciaredda)

Nombreux les consultants, rares les consultateurs.

«  Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. » (Français)

«In l’affari grandi ùn t’arristà à e minuzie. »

Ne t’arrête pas aux détails quand tu traites des affaires importantes.

« Quandu ùn si , si dumanda à chì . » (v. sapienza)

Quand on ignore, on demande à qui sait.

«  Quando non sai, frequenta in domandare. » (Talianu)

«  Quando non sa, assai sa, se tacere sa. » (Talianu)

« A ben si appiglia chi ben si consiglia. » (Talianu) (Qui prend conseil est près de bien faire)

«  Domandà al è micc savè. » (Friuli)

 «  Qui prend conseil franchit la montagne ; qui n’en prend point fait fausse route même en plaine. » (Turc )

«  L’appétit de savoir naît du doute. Cesse de croire et instruits-toi. » (André Gide)

«  Le sage est celui qui s’étonne de tout. » (André Gide)

«  Ce qui nous manque nous instruit. » (Allemand)

« Celui qui aime à demander conseil grandira. » (Chinois)

«  megliu andà luntanu à lignicà ch’andà vicinu à frasculà. »  (v. prudenza)

Il est préférable d’aller loin pour faire du bon bois que près pour faire du petit bois.

« Pidda pareri è teniti à u toiu. »

Demande des avis et tiens-toi au tien.

«  Rien ne se donne si libéralement que les conseils. » (Français)

« Quandu hai da qualcosa di seriu, prima dormici sopra. »

Lorsque tu vas réaliser qq.ch. de sérieux, commence par bien dormir.

«  La nuit porte conseil. » (Français)

« Croccati di sera è levati di matina. »

Couche-toi le soir et lève-toi le matin.

« Chì conta senza l’osteraghju, conta duie volte. »  

Celui qui compte sans l’aubergiste, compte deux fois.

« Chì paga prestu paga dui volti. » (v. niscintria, debiti, soldi)

Celui qui paie vite paie deux fois.

« A chi fa i conti avanti l’oste, comien farli due volti.’ » (Talianu)

 «  Chi per primo due volte. » (Talianu)

«  Chi paga subito, paga due volte. » Talianu)

«  Non fare il conto senza l’oste. » (Talianu)

«  Chi paga prestu, paga dui voti. » (Calabria)

«  Quien da primero da dos veces.“ (Spagnolu)

«  Qui tôt l’accorde donne deux fois. » (Français)

«  Qui paie mal paie deux fois. » (Français)

«  Qui compte sans son hôte, il compte deux fois. » (Français)

«  Pour payer et mourir on a toujours le temps. » (Espagnol)

«  più faciuli à chè à . »

C’est lus facile à dire qu’à faire.

«  È più facile consigliare, che fare. » (Talianu)

«  Buon consiglio non viene mai troppo tardi. » (Talianu)

«  Un bon avis vaut un œil dans la main. » (Quitard, 1 842)

«  Les conseils sont des cadeaux gratuits qui coûtent très cher à leurs bénéficiaires. » (Arménien)

 « À i troppu astuti (bravi) li scappanu e braghe. »  (v. niscintria)

Les trop gentils perdent leur pantalon.

«  Trop bon, trop couillon. » (Français)

«  megliu à è pente, ch’à tene è pente. »

Il vaut mieux donner et le regretter que garder et le regretter. (Incitation à la générosité)

 « A misura stà daretu à a porta. »

La mesure reste derrière laporte. (Invitation à la générosité)

«  megliu à «  » ch’à «  ». »

Il vaut mieux donner que demander.( Invitation à la générosité)

« Bis dat, qui cito dat.» (Latin)  (Donner rapidement, c’est donner deux fois)

« Frà « Piglia » stà in cunventu, Frà «  » ùn ci stà indentru. »

Frère « Prend » habite au couvent, frère « Donne » n’y est pas.( De la grande générosité des écclésiastiques.)

« Mai mancò u sole per cantà un cecu. »

Le soleil n’a jamais fait défaut pour faire chanter un aveugle.

« Avè i spaddi larghi. »

Être prêt à tout supporter.

“Chì male ùn face, male ùn teme.”

Qui ne fait pas de mal, ne craint pas le mal.

« Mettasi in carità. »

Demander une faveur. (Se mettre presque à genoux pour avoir satisfaction)

« Quandu sparti sparti , quandu tona ùn trimà. »

Quand tu partages, partage bien, quand il tonne, ne tremble pas.