Intaressu :

Intérêt :

 

« L’intaressu parenti di u cancaru. »

L’intérêt est un vrai cancer.

« Ugni prò (faci) prò. »

Chaque profit est un profit.

« Ugni cosa cosa. »

Chaque chose est une chose.

«  Buenas son mangas después de pascua. » (Spagnolu)

 «  Il n’y a pas de petites économies. » (Français)

«  Un profit est le bienvenu en tout temps. » (Français)

«  Les petits gains font les bourses lourdes. » (Anglais)

«  Plus de profit et moins d’honneur. » (Français)

«  Un sou est un sou ». (Français)

« Donna chì trotta è terra chì pendi dinari ùn ci ni spenda. » (v. donna, agricultura)

Ne dépense pas ton argent pour les femmes coureuses et pour du terrain en pente.

«  ‘A fimmana chi annaca l’anca, si non puttana pocu nci manca. » (Calabria)

 «  De la mauvaise femme, garde-toi bien et à la bonne ne te fie point. » (Espagnol)

« L’intaressu u più gran nimicu di a parintia. »  (v. parintia)

L’intérêt est le plus grand ennemi de la parenté.

« À chì vendi difendi. »

Le vendeur est défendeur. Il flatte sa marchandise.

« À chì loda voli venda, à chi disprezza voli cumprà. » 

Qui vante veut vendre, qui déprécie veut acheter.

Manera intarissata di quiddu chì compra par calà u prezzu :

Démarche partisane de l’acheteur qui veut faire des économies :

«  Chi biasima, vuol comprare. » (Talianu)

«  Chi compra sprezza e chi ha comprato apprezza. » (Talianu)

«  Cui stima nun accatta. » (Sicilia)

«  Chi accatta sprezza, chi ha accattato apprezza. » (Campania)

«  Chi disprezza apprezza. » (Talianu)

«  Chi disprezza voaccattà’. » (Campania)

«  Chi dispressa, voul cumprar. » (Istria)

«  Pour vendre, dis du bien ; pour acheter, dis du mal. » (Arabe)

 «  Qui dit du mal de l’âne le voudrait à la maison. » (Français)

Avis contraire du vendeur qui valorise son produit afin de le vendre plus cher:

«  Qui montre du blé veut vendre de l’orge. » (Turc)

« Leva da carru, leva da penna, ci resta l’arburu l’antenna. »

Une fois les frais réglés, il ne reste aucun bénéfice. (D’une affaire sans profit)

« Induve l’intaressu cumencia l’amicizia finisce. »  (v. amicizia)

Là où commence l’intérêt finit l’amitié.

«  a terra, terraticu ; i boi, buiaticu ; a sumente, interessu è a racolta, ùn ferma nunda chè ventu. » (v. agricultura)

Pour la terre, redevance ; pour les bœufs, taxe ; pour la semence, intérêt et pour la récolte, il ne reste que du vent.