Nucenza :

Innocence :

 

« Pacà e buchje. »

«  Payer les pots cassés. » (Français)

« Pari a Santa Minnocca. »

On dirait Sainte Minocca.

Saint de fantaisie utilisé dans le proverbe.

«  Hacer la gata. » (Spagnolu)

«  Faire la sainte nitouche. » (Français)

« Quand’unu tene a coghja, l’altru si lecca. »  (v. inghjustizia, niscintria)

Quand l’un tient la louche, l’autre se lèche les doigts.

«  C’è chi semina e chi raccoglie. » (Talianu)

«  C’è chi tira il carretto e chi sta a sedere. » (Talianu)

«  Cui si mangia l’ossu e cui si mangia ‘a pruppa. » (Calabria)

«  Uno fa il letto e l’altro si sdraia. » (Talianu)

«  Un a fa la supa e un aotr la mangia. » (Piemonte)

«  Uno leva la lepre e un altro la piglia. » (Talianu)

«  Uno lavanta la saza y atro la mata. » (Spagnolu)

«  Unos tienen la fama y otros cardan la lana. » (Spagnolu)

 «  S’engraisser de la sueur des autres. » (Français)

«  L’un a mangé les figues et l’autre les a payées. » (Grec)

«  L’un bat les buissons, l’autre prend les oiseaux. » (Français)

«  Qui hésite et bat les buissons, un autre vient qui prend l’oisillon. » (Anglais)

« Dormi com’è un saccu (un sacconu, un papachjonu). »

Dormir comme un sac (un gros sac utilisé comme matelas, un pape).

« Dorme quant’è un ceppu (quant’è un tassu, una ghjira). »

Dormir comme une bûc (l’if, un loir).

« Dorme com’è u ciolu. »  (v. tranchjara)

Dormir comme l’ivraie.

«  Dormir como un liròn. » (Spagnolu)

«  Dormir a casquete quitado. » (Spagnolu)

 «  Dormir comme un loir (un ange, une bûche, une marmotte, un bienheureux, une souche…). »  (Français)

«  Dormir à poings fermés. » (Français)

« À chì vinci a prima manu si ni và à cuddi in manu. »

 La première manche est pour les enfants (les innocents).

« Nuvellu, tuttu bellu. »  (v. niscintria,  biddezza, apparenza)

«  Cosa novella per tre giorni è bella. » (Talianu)

« Di novello tutto par bello. » (Talianu)

«  De novell tuttcoss è bell. » (Lombardia)

«  Todo lo nuevo agrada. » (Spagnolu)

«  Tout nouveau, tout beau. » (Français)

«  Nouveau chant plait aux gens. » (Allemand)

« Li cascani à palati. »

«  A los bobos se les aparece la madre de Dios. » (Spagnolu)

«  Aux innocents les mains pleines. » (Français)

« Lampassi in bucca à i cani. »  (v. ghjacaru, niscintria)

Se jeter dans la gueule des chiens.

La référence aux chiens en langue corse est à rapprocher de la référence aux loups en français. Est-ce dû au fait que la Corse n’a pas connu de loups ?

«  Ponere en las astas del toro. » (Spagnolu)

«  Se jeter dans la gueule du loup. » (Français)

« Zitellu, nucente com’è l’acqua. »  (v. ziteddi)

« Innucente cum’è l’acqua di e funtane. »

L’enfant est innocent (pur) comme l’eau.

Le rapprochement de l’enfant avec l’eau semble très significatif. L’eau a toujours été considérée comme symbole de la pureté et de la transparence.

«  Innocent comme l’enfant qui vient de naître. » (Français)