Odiu, isdegnu :

Haine, dédain :

 

 « E donne tenenu l’odiu più chè l’omu. » (v. donna)

Les femmes sont plus haineuses que les hommes.

« L’odiu più forte hè quellu chì nasce fra parenti. » (v. parintia)

La haine la plus tenace est celle qui anime des parents. La plus grande haine émane de tes plus proches.

In fatti accadi à spissu di veda certi odii brutti è tinaci è à volta crudeli, nascia tra parenti stretti par via di lasciti, di limiti…

En effet il n’est pas rare de constater les haines tenaces et parfois cruelles, qui naissent entre proches  parents pour des problèmes d’héritage, de limites…

«  En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. »

(Mahatma Gandhi)

« Qui aime bien châtie bien. » (Français)

«  En opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur. » (Mahatma Gandhi)

« L’odiu maggiore hè quellu di u to più caru. »

Qui t’aura le plus aimé te haïra davantage.

« La haine est un aliment que l’on devrait éviter de manger à sa faim. » (Africain)

« Pulizia di locu ! »

Propreté du lieu !

Si dici quandu mori calchissia pocu ben vistu.

Se dit de la disparition de qqn. de peu désirable.

« Forte hè l’amore, ma più forte hè l’isdegnu. » (v. amori)

L’amour est fort, mais plus fort est le dédain.